Qu’est-ce que le formaldéhyde ?

Le Formaldéhyde (HCHO) est une molécule inodorante, incolore et cancérigène.Matériaux émetteur formaldéhyde

Il possède différentes appellations que l’on peut retrouver dans la conception des produits industriels:

  • Formol
  • Méthanal
  • Méthyl aldéhyde
  • Oxyde de méthylène
  • Acide morbique
  • Oxyméthylène

Le formaldéhyde est l’un des plus léger Composés Organique Volatils (ou COV) présent dans nos environnements intérieurs. Il ne possède qu’un atome de carbone et sa volatilité est donc très importante.

On retrouve le formaldéhyde de façon ubiquitaire dans les habitations. C’est le COV le plus présent et l’un des plus toxique (source OQAI).

Quelles sont les sources de formaldéhyde ?

Ce polluant se retrouve dans l’air intérieur car il est émis par de nombreuses sources :

  • Le mobilier (solvant de colle)
  • Les meubles de cuisine ou de salle de bain avec des panneaux de bois
  • Les combustions (cigarette, feu de bois, encens, bougie parfumée…)
  • Matériaux de construction et d’isolation
  • Certaines colles
  • Produit d’entretien
  • Cosmétique
  • Produit pour les animaux de compagnie

La température et le taux d’humidité influence la quantité de formaldéhyde émise dans l’air. L’augmentation de ces deux paramètres induit l’augmentation du relargage.

Le Formaldéhyde peut aussi être issue de la réaction d’autres polluants de l’air avec l’ozone.

Les effets du formaldéhyde sur la santé

Cette molécule est reconnue toxique et c’est d’ailleurs cette particularité qui est utilisée pour la conservation des corps avec sa forme liquide le formol.

Les principaux effets sur la santé sont l’irritation des voies respiratoires, des sensations de brûlure dans les yeux et de nausée ainsi que des difficultés respiratoires. Ces symptômes peuvent apparaître même à des concentrations assez faibles (100 ppb).

Certaines personnes sont plus exposées que d’autres comme les jeunes enfants dont le rythme respiratoire est plus élevé et leurs organismes en développement ainsi que les personnes âgées.

Quelles sont les lois qui encadrent le formaldéhyde ?

l’OMS donne une valeur guide de 80 ppb (0,08 ppm) pour une exposition de 30 minutes. La France propose une valeur guide là 24 ppb (ANSES) pour une exposition long terme. Hong kong présente également une valeur très faible avec 25 ppb.

Aux USA, The national Institute for occupational safety and Health (NIOSH) défini un seuil à 16 ppb.

Date Normes
1910 Normes relatives à la sécurité et à la santé au travail.

Les Etats-Unis, l’Europe et le monde entier (US OSHA) ont déterminé une moyenne pondérée dans le temps de 0.75 ppm sur 8 heure, avec un niveau élevé à court terme de 2 ppm pour l’exposition des travailleurs.

2003
Le gouvernement de la région administrative de Hong Kong (Groupe de gestion de la qualité de l’air intérieur) notes l’exigence de qualité de travail « d’excellente classe » de 0.025 ppm, soit 25 ppb et 30,75 µg/m³.
2004
Norme de la qualité de l’air du CA EPA Air Resources Board (l’Agence pour la qualité de l’air de l’Etat de Californie).

Le CARB a pour mission d’aider l’Etat de Californie à atteindre et maintenir un niveau de qualité de l’air permettant la bonne santé de tous et de l’environnement (protection du grand public contre l’exposition aux contaminants atmosphériques indésirable ou toxique) en fournissant, si nécessaire, des approches innovantes pour se conformer aux lois et règlements sur la pollution de l’air.

2010 Norme Chinoise, GB/T 18883-2002 sous la directives de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur la qualité de l’air intérieur et certains polluants, défini une moyenne dans le temps de 0.08 ppm maximum pour une qualité de l’air intérieur standard (soit 80 ppd et 98,4 µg/m³).

Les pays concernés sont la Chine, le Japon, le Portugal et les Emirats Arabes Unis.

2011 Décret n° 2011-1727  et Décret n° 2011-1728 du 2 décembre 2011

Imposent, la surveillance de la qualité de l’air intérieur et la définition des “valeurs-guides pour l’air intérieur” dans les ERP. Ce décret fixe la valeur guide pour le formaldéhyde à 30 µg/m³ pour une exposition de longue durée. Cette valeur est valable jusqu’au 1er janvier 2023.  

2012 Décret n° 2012-14 du 5 janvier 2012.

Cette loi, engage les ERP accueillant une population sensible avec des expositions de longues durées, à mettre en place une surveillance périodique de la qualité de l’air intérieur de leurs établissements.

2013 Us Green Building Council (USGBC), à mis en place un système d’évaluation des bâtiments écologiques appelé LEED.

Ce programme définit un certain nombre de cibles à atteindre. Celles-ci peuvent porter sur différents sujets comme la performance énergétique ou la qualité de l’air intérieur. Ce système couvent plusieurs bâtiments (bureaux, maisons, quartiers, commerces de détails, ERP, établissements publics de santé…). Atteindre une cible permet de gagner des points, le nombre total de points obtenu permet de classer le bâtiment sous 4 catégories (certifié, argent, or ou platine).

Pour atteindre une cible et obtenir des points, la moyenne pondérée dans le temps sur 4 heures doit être inférieure à 0.027 ppm (27ppd soit 33,21µg/m³ ).

2015 Décret n° 2015-1000 du 17 août 2015

Cette loi relative aux modalités de surveillance de la qualité de l’air intérieur, dispense de la campagne de mesure des polluants pour tous les ERP qui disposent d’un programme de préventions et d’autocontrôles de la qualité de l’air intérieur. Les ERP ont désormais la possibilités de faire cet autocontrôle eux-même.

Décret n° 2015-1926 du 30 décembre 2015 modifiant le décret n° 2012-14 du 5 janvier 2012.  Ajout du tétrachloroéthylène (utilisé pour les activité de nettoyage à sec) comme substance à mesurer pour les établissements proche d’installation de nettoyage à sec.

Comment réduire son exposition au formaldéhyde ?

La première mesure est de réduire les sources possibles en sélectionnant le mobilier, les matériaux et les produits d’entretien. Ensuite, il convient de ventiler convenablement son logement et d’entretenir son système de ventilation. Il est également conseillé d’aérer plusieurs par jour.

Si la ventilation ou l’aération n’apporte pas de solution satisfaisantes (pollution extérieure par exemple) il est possible d’utiliser des systèmes de purification d’air. Cependant, ces systèmes doivent être sélectionnés avec beaucoup d’attention et la priorité doit être donnée aux dispositifs de filtrations car ils ne produisent pas de sous produits toxiques. Il convient de s’assurer que les filtres utilisés captent le formaldéhyde (très volatil est donc difficile à piéger).

Comment analyser le formaldéhyde dans un environnement intérieur ?

Il existe différentes méthodes. Des capteurs électrochimique montés sur des boitiers électronique. Ces derniers ne sont pas spécifiques car d’autres composés réagissent avec ces capteurs (autres aldéhydes par exemple).

Ethera propose une méthode colorimétrique embarquée sur des boitiers électroniques pour des mesures précises. Cette méthode est disponible dans les stations d’analyse de l’air NEMo. Pour une simple estimation, Ethera a développé une carte intégrant un monolithe de mesure couplée à un smartphone pour la lecture optique de la couleur: la version active avec système d’insufflation R-check