Solutions pour les centres de recherche

Que vous soyez une agence institutionnelle menant une campagne en vue de définir de nouvelles politiques publiques ou un industriel développant de nouveaux matériaux ou de nouvelles techniques de mesure ou de purification de l’air, notre gamme de produit pourra vous accompagner dans la réussite de vos projets.

Réalisation de campagnes institutionnelles

Pour enfin avoir une vision claire de l’évolution des taux de polluants

La surveillance de la qualité de l’air intérieur est généralement basée sur des mesures du taux de CO2 pour le confinement, ainsi que du taux de formaldéhyde et de benzène pour les composés toxiques principaux. Parmi ces composés, seul le CO2 est actuellement mesuré en continu. Pour le formaldéhyde et le benzène, les contraintes technico-économiques ont mené à des mesures moyennées sur 4,5 jours. Or, ces mesures moyennées présentent de nombreuses limites. Entre autre, elles ne sont pas représentatives de l’exposition réelle des occupants dont la présence dans les locaux investigués n’est pas permanente et ne permettent pas l’identification des pics de pollution et des activités émettrices associées.

L’analyseur de la qualité de l’air intérieur NEMo apporte une nouvelle dimension dans le diagnostic de l’air intérieur en permettant de calculer l’exposition réelle des personnes occupant les locaux. Elle permet également d’apprécier : les cycles jour/nuit où les concentrations peuvent être très différentes (notamment pour les établissements équipés de ventilations mécaniques asservies sur la présence ou le taux de CO2), les activités émettrices et les effets de la mise en place de bonnes pratiques. Il s’en suit la possibilité de réellement comprendre comment les usagers des locaux investigués sont impactés par la qualité de l’air intérieur et ainsi de pouvoir réaliser des études plus fiables et de mettre en place des solutions ou des réglementations plus adaptées à nos modes de vie.

Produits associés :

Développement de nouveaux matériaux

Nos solutions accompagnent vos développements

Parmi les sources de pollution, les matériaux utilisés pour la construction et l’ameublement ont une forte influence sur la qualité de l’air. De gros efforts sont donc faits par les fabricants pour proposer des matériaux de plus en plus sains voir dépolluants. Les solutions Ethera permettent une meilleure compréhension des performances de vos matériaux prototypes et des gains de temps importants dans leurs développements.

L’analyseur de la qualité de l’air intérieur NEMo apporte une nouvelle dimension dans le diagnostic de l’air intérieur en permettant de calculer l’exposition réelle des personnes occupant les locaux. Elle permet également d’apprécier : les cycles jour/nuit où les concentrations peuvent être très différentes (notamment pour les établissements équipés de ventilations mécaniques asservies sur la présence ou le taux de CO2), les activités émettrices et les effets de la mise en place de bonnes pratiques. Il s’en suit la possibilité de réellement comprendre comment les usagers des locaux investigués sont impactés par la qualité de l’air intérieur et ainsi de pouvoir réaliser des études plus fiables et de mettre en place des solutions ou des réglementations plus adaptées à nos modes de vie.

Sélection du meilleur matériaux parmi plusieurs prototypes

Les essais d’émission de prototypes de nouveaux matériaux nécessitent d’immobiliser les cellules d’essai d’émissions pendant 28j. Les délais de développement liés à la nécessité de comparer différentes formulations pouvant amener à un nouveau produit sont donc très importants et ne permettent pas une mise sur le marché rapide.

De plus, en cas d’émissions trop importantes, l’analyse peut révéler une saturation de l’échantillon. L’essai doit alors être renouvelé avec pour principale conséquence pour le fabricant, un retard d’un mois dans le développement.

Ethera propose deux solutions permettant de répondre à cette problématique :

  • Dans un premier temps les cloches de mesure surfacique d’émission Profil’Air peuvent être utilisées pour comparer différentes formulations en moins de 6 heures. Pour cela, des cloches d’émission ETHERA sont appliquées sur les matériaux à tester. Chaque cloche emprisonne un capteur qui collectera le formaldéhyde émis par la surface testée. A l’issue du prélèvement, la lecture des capteurs par le colorimètre permet d’évaluer pour chacun des matériaux testés, leurs débits d’émissions surfaciques respectifs en formaldéhyde. Il est ainsi très simple de savoir quelle formulation testée est la plus prometteuse !
  • Dans un deuxième temps le kit Profil’Air dynamique peut être utilisé pour faire un suivi complet du contrôle de l’émission du matériau retenu en cellule d’essai d’émission pendant 28j. Pour cela, le module de prélèvement dynamique équipé d’un capteur dynamique, est branchée sur une ligne en aval d’un flux d’une cellule d’essai normalisée. Un prélèvement dynamique régulier permet alors de:
    • Anticiper le niveau de saturation des pièges de prélèvement
    • Prévenir la saturation des pièges de prélèvement
    • Réduire le temps d’immobilisation inutile des cellules d’essai
    • Connaitre en quasi temps réel le niveau de d’émission et de relargage du matériau testé